Suite à la création du collectif du CTA/CODIS, le DDSIS a convoqué ce jour l’ensemble des organisations syndicales pour aborder et discuter des problématiques CTA/CODIS.

Représentants UNSA-SDIS 33 :

  • Jacques NOAILLE
  • Florent MATHIEU

Représentants de la Direction :

  • Contrôleur général Jean-Paul DECELLIERES
  • Colonel D. MATHIEU
  • Colonel S. BARTHE
  • P. JACOLOT
  • E. PIRON
  • Lieutenant-colonel L. LACOSTE
  • Commandant S. CASTEL

L’UNSA-SDIS33 a demandé :

  • un point précis du nombre d’agents pouvant prétendre à quitter le CTA/CODIS (après contrat moral de 5 ans) pour 2021 et 2022
  • Trouver des solutions pour rendre attractif le CTA/CODIS
  • Mettre par écrit le temps minimum de passage au CTA/CODIS

Le Directeur s’est engagé à ce que les 17 agents en 2021 et les 32 agents en 2022 ayant rempli le contrat moral puissent quitter le CTA/CODIS.

===>>> Plusieurs pistes évoquées pour les remplacer :

  • mutations externes
  • avancement de grades
  • protocole 2012 (mobilité par nécessité de service)

Dans un futur proche, la mise en place du Système de Gestion Opérationnel (SGO) devrait permettre de diminuer le temps de passage au CTA/CODIS.

Le Directeur a également rappelé que les agents du CTA-CODIS, double statut, peuvent prendre 2 gardes “maximum” par mois dans le CIS où ils sont SPV (décision du CA 2016- 077, point 3).

Les autres propositions de changement (prise de garde en centre, réduction temps de travail, hausse de prime,…) n’ont pas été retenues soit pour des raisons statutaires, fonctionnelles ou financières.

L’UNSA-SDIS33 souhaite rester dans le dialogue pour obtenir des réponses concrètes aux demandes des agents, dans l’intérêt collectif.

Share This