Réponse du Président à notre courrier sur le télétravail – 2 juillet 2019

Réponse du Président à notre courrier sur le télétravail – 2 juillet 2019

– COURRIER –

Le 3 juin 2019, L’UNSA-SDIS33 interpelait l’Administration sur la mise en place du télétravail en réseau pour certains métiers, utilisant les technologies de l’information et de la communication.
Découvrez ci-dessous la réponse du Président.

[INTERSYNDICALE] Préavis de grève illimité du 26 juin au 31 août 2019

[INTERSYNDICALE] Préavis de grève illimité du 26 juin au 31 août 2019

Suite au courrier adressé au ministre de l’intérieur le 22 mai 2019 et n’ayant obtenu aucune réponse, les 7 organisatoins syndicales signataires* ont décidé de déposer un préavis de grève illimité allant du 26 juin au 31 août 2019.

* FA / CGT / Avenir-Secours / FO SIS / SPASDIS CFTC / CFDT / UNSA-SDIS de France

[COURRIER] Le télétravail, une nouvelle organisation collaborative au sein du SDIS de la Gironde ?

[COURRIER] Le télétravail, une nouvelle organisation collaborative au sein du SDIS de la Gironde ?

– COURRIER –

L’UNSA-SDIS33 a interpelé le SDIS sur la mise en place du télétravail en réseau pour certains métiers, utilisant les technologies de l’information et de la communication.
Découvrez le courrier adressé à l’Administration.

[INTERSYNDICALE] Courrier adressé au ministre de l’intérieur – 22 mai 2019

[INTERSYNDICALE] Courrier adressé au ministre de l’intérieur – 22 mai 2019

Déclaration liminaire unitaire lors de la réunion d’installation de la Conférence Nationale des Services d’Incendie et de Secours (CNSIS)*

* La Conférence nationale des services d’incendie et de secours est consultée sur les projets de loi ou d’acte réglementaire relatifs aux missions, à l’organisation, au fonctionnement ou au financement des services d’incendie et de secours. Elle peut émettre des vœux. Lorsqu’elle est consultée sur un projet de loi ou d’acte réglementaire ayant des incidences sur les missions, l’organisation, le fonctionnement ou le financement de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris ou du bataillon de marins-pompiers de Marseille, la Conférence nationale des services d’incendie et de secours associe à ses travaux, selon les cas, le préfet de police de Paris et le commandant de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris ou le maire de Marseille et le commandant du bataillon de marins-pompiers de Marseille, ou leurs représentants.
La Conférence nationale des services d’incendie et de secours, composée de membres des assemblées parlementaires, pour un quart au moins de représentants des sapeurs-pompiers volontaires et professionnels, de représentants de l’Etat et, en majorité, de représentants des conseils d’administration des services départementaux d’incendie et de secours.
La composition de cette conférence, les conditions de nomination de ses membres et la durée de leur mandat sont fixées par décret en Conseil d’État.

Le Directeur retient notre proposition d’une grille de cotation !

Le Directeur retient notre proposition d’une grille de cotation !

Dans un premier courrier en date du 12 février 2018, nous demandions au SDIS de la Gironde la création d’un groupe de travail afin d’établir de nouveaux critères de mobilité des agents.

Le système actuel regroupé autour des trois seuls avis (défavorable, favorable, très favorable) nous semblait insuffisant et très souvent vécu comme injuste par les agents.

Plus récemment, le 10 janvier 2019, nous proposions à la direction une grille de cotation des candidats à la mobilité/nomination ; comportant des critères remarquables et quantifiables.

Le 27 mars 2019, notre établissement, par la voix du Directeur Départemental, répond favorablement à notre demande en proposant la création d’un groupe de travail sur la thématique des critères de mobilité dès « les premiers jours de 2020 », après l’application du protocole.

C’est une grande avancée pour l’UNSA-SDIS33.

Notre organisation syndicale se félicite que la Direction accueille avec bienveillance notre proposition et ouvre ainsi une concertation sur cette thématique chère aux agents de notre établissement.

Le bien être au travail, la reconnaissance et la considération sont pour l’UNSA-SDIS33 une priorité.

Nous sommes comme toujours à votre disposition pour recueillir vos suggestions que nous pourrons ainsi présenter lors de la mise en place de ce groupe de travail.

[COURRIER] Mobilité : l’UNSA-SDIS33 veut faire évoluer les critères retenus pour les mutations et les nominations

[COURRIER] Mobilité : l’UNSA-SDIS33 veut faire évoluer les critères retenus pour les mutations et les nominations

Vous nous avez régulièrement fait remarquer votre incompréhension concernant les critères retenus pour la mobilité. Nous avons donc décidé d’attirer l’attention du Directeur sur ce sujet. Plus que de constater les carences du système actuel, l’UNSA-SDIS33 veut se montrer force de proposition. Voici le courrier transmis à la Direction ainsi que la grille de cotation que nous lui proposons d’utiliser.

-RAPPEL –

Le 15 février 2018, nous envoyions un courrier à la Direction pour remettre en question le « très favorable » dans les avis des supérieurs hiérarchiques concernant la mobilité des agents.

[PATS & SPP] Comptabilisation des heures de formations effectuées – 3ème courrier du 16 octobre 2018

[PATS & SPP] Comptabilisation des heures de formations effectuées – 3ème courrier du 16 octobre 2018

dossier temps de formation

L’UNSA-SDIS33 interpelle pour la 3ème fois le Président au sujet du temps de formation afin que la loi s’applique pour l’ensemble des agents du SDIS 33.

historique des courriers envoyés

Comptabilisation des heures de formations effectuées par les PATS : l’UNSA-SDIS33 fait des propositions – Courrier du 30 janvier 2018

Comptabilisation des heures de formations effectuées par les PATS : l’UNSA-SDIS33 fait des propositions – Courrier du 30 janvier 2018 …

Comptabilisation des heures de formations effectuées par les PATS – Réponse du Président

Comptabilisation des heures de formations effectuées par les PATS – Réponse du Président …

Comptabilisation des heures de formations effectuées par les PATS – 2ème courrier du 22 février 2018

Comptabilisation des heures de formations effectuées par les PATS – 2ème courrier du 22 février 2018 …

[PATS] Comptabilisation du temps de formation : l’UNSA-SDIS33 persévère !!

Comptabilisation du temps de formation : l’UNSA-SDIS33 persévère !!

[PATS & SPP] Comptabilisation des heures de formations effectuées – 3ème courrier du 16 octobre 2018

Comptabilisation des heures de formations effectuées par les PATS – 3ème courrier du 16 octobre 2018 …

[Concours] L’UNSA-SDIS de France demande plus de postes au concours interne de lieutenant 2ème classe

[Concours] L’UNSA-SDIS de France demande plus de postes au concours interne de lieutenant 2ème classe

Pour appliquer la filière de 2012, les Services Départementaux d’Incendie et de Secours ont exprimé de forts besoins en recrutements de lieutenants de 2ème classe. Pour y répondre, la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises a mis en place deux dispositifs au titre de l’année 2018 :

  1. Un examen professionnel, conformément à l’article 26 du décret n° 2012-522, pour 500 postes.
  2. Un concours interne, conformément à l’article 5 du décret n° 2012-522, pour 160 postes.

Force est de constater que la voie de l’examen professionnel ne permettra pas de pourvoir les 500 postes prévus puisque le nombre de lauréats devrait avoisiner la centaine. Déjà en 2017, 500 postes étaient à pourvoir au titre de l’examen professionnel et seulement 104 agents en avaient été lauréats.

En revanche, le concours interne est très prisé avec, à priori, plus de 3.500 candidats. C’est pourquoi, pour répondre aux besoins effectifs des SDIS, avec pragmatisme nous demandons au Directeur Général de la Sécurité Civile que le nombre de postes ouverts au titre du concours interne soit revu à la hausse de manière très substantielle : 500 postes au lieu de 160.

Rappelons que le nombre de lauréats au concours interne de lieutenant de 2ème classe ouvre des possibilités de nominations aux choix !

De plus, le peu d’attractivité de l’examen professionnel de lieutenant de 2ème classe n’est pas un phénomène nouveau. Cela relève d’une part de la nature des épreuves et d’autre part de la manière dont ces cadres sont employés dans les SDIS. A l’approche de la dernière année de mesures transitoires, nous avons demandé à la DGSCGC que les épreuves à venir soient recentrées sur ce que l’on attend d’un lieutenant de 2ème classe et qu’il soit reprécisé aux SDIS le cadre d’emploi qu’ils doivent y occuper.

hello