[COURRIER] Saisonniers SPP sur la frange littorale

[COURRIER] Saisonniers SPP sur la frange littorale

Découvrez le dernier courrier envoyé au Directeur du SDIS de la Gironde concernant les saisonniers SPP sur la frange littorale

Position de l’UNSA-SDIS33 par rapport au télétravail

Position de l’UNSA-SDIS33 par rapport au télétravail

– courriers –

Depuis 2019, l’UNSA-SDIS33 a déjà écrit par 2 fois à la Direction afin de développer le télétravail au sein de l’établissement :

  • le 20 mai 2019 pour demander d’étudier la possibilité de mettre en place le télétravail à domicile ou dans un centre proche du domicile de l’agent
  • le 28 juillet 2021 après accord télétravail du 13 juillet 2021

L’UNSA-SDIS33 souhaite depuis longtemps que le télétravail soit mis en place au sein de l’établissement pour les agents en respectant plusieurs critères :

  1. – le télétravail doit respecter le principe d’égalité de traitement entre les agents placés en télétravail et les agents exerçant leurs activités sur site afin qu’ils aient les mêmes droits et obligations.
  2. – le télétravail doit reposer sur le volontariat et donc ne peut être imposé par l’employeur.
  3. – il peut se pratiquer au domicile de l’agent ou dans des locaux professionnels distincts de ceux de son employeur public et de son lieu d’affectation.
  4. – l’autorisation accordée à l’agent d’exercer ses activités en télétravail est valable pour un an maximum et renouvelable. Cette autorisation peut prendre fin à tout moment et par écrit, à l’initiative de l’administration ou de l’agent.
  5. – pour préserver l’organisation collective du travail et éviter l’isolement des agents en télétravail, la durée de présence sur site de l’agent en télétravail ne peut pas être inférieure à deux jours par semaine (sauf dérogation pour les agents dont l’état de santé le justifie). Pour un agent à temps complet, le nombre de jours télétravaillés ne peut donc pas être supérieur à trois jours par semaine. L’intérêt du service et les besoins du collectif de travail peuvent justifier que l’autorisation accordée par l’employeur soit inférieure à ce plafond.
  6. – une indemnisation du télétravail fixée à 2,50 euros par jour de télétravail dans la limite de 220 euros par an.

 

 

[COURRIER] Accord télétravail

[COURRIER] Accord télétravail

Découvrez le dernier courrier envoyé au Président et au Directeur du SDIS de la Gironde concernant l’accord télétravail.

[COURRIER] Accord télétravail

[COURRIER] Autorisations spéciales d’absence dans la fonction publique pour la vaccination contre la Covid-19

Découvrez le dernier courrier envoyé au Président & au Directeur du SDIS 33 concernant les autorisations spéciales d’absence dans la fonction publique pour la vaccination contre la Covid-19

[COURRIER] Accord télétravail

[COURRIER] Augmentation des POJ

Découvrez le dernier courrier envoyé au Président et au Directeur du SDIS de la Gironde concernant l’augmentation des POJ.

[COURRIER] Accord télétravail

[COURRIER] Création d’un groupe 6

Découvrez le dernier courrier envoyé au Directeur du SDIS de la Gironde concernant la création d’un groupe 6.

Courrier de l’entente syndicale adressé au Président du Conseil d’Administration et au Directeur Départemental – 30 avril 2021

Courrier de l’entente syndicale adressé au Président du Conseil d’Administration et au Directeur Départemental – 30 avril 2021

Découvrez le dernier courrier en date du 30 avril 2021 de l’entente syndicale, adressé au Président du Conseil d’Administration et au Directeur Départemental au sujet des affectations pour l’emploi de sous officier ( SOG).

[ENTENTE SYNDICALE] Réponse du Président du SDIS33  à notre courrier du 24 mars 2021

[ENTENTE SYNDICALE] Réponse du Président du SDIS33 à notre courrier du 24 mars 2021

Suite au courrier de l’Entente Syndicale du 24 mars 2021, retrouvez ci-dessous la réponse du Présidents du SDIS33.

[COURRIER] Attribution des titres restaurants en télétravail

[COURRIER] Attribution des titres restaurants en télétravail

La pandémie de COVID-19 a contraint notre établissement à adapter son organisation, notamment avec la mise en œuvre du télétravail.

Les agents détenant une carte APETIZ ont réglementairement continuer à percevoir leurs titres restaurants même lorsqu’ils étaient placés en télétravail.

En revanche, les agents qui ont habituellement accès à un service de restauration sur leur lieu de travail et qui ne sont par conséquent pas dotés de carte APETIZ, n’ont malheureusement pas pu bénéficier de ces titres restaurants lorsqu’ils étaient eux aussi placés en télétravail.

Le 8 mars dernier, nous demandions donc au Directeur par courrier que ces agents puissent percevoir par égalité de traitement, des titres restaurants dès lors qu’ils travaillent depuis leur domicile, ainsi qu’une attribution par rétroactivité à compter du mois de novembre 2020.

[COURRIER] Accord télétravail

[REPONSE] L’UNSA-SDIS33 encore une fois force de proposition !

Voici la réponse du Directeur suite à notre courrier sur la journée d’observation au CODIS.

La Direction affirme sa volonté de moderniser la politique de gestion des ressources humaines.

Toute l’énergie et le travail que nous fournissons à la défense de vos intérêts sont récompensés ! Ce sont ces petites victoires qui nous redonnent de l’énergie et augmentent notre endurance pour les dossiers de fond comme le recentrage des missions. Nous ne lâchons rien.

Il n’y a que le travail qui paye : l’UNSA-SDIS33 l’a bien compris et ne cédera jamais à la facilité du populisme…