[PETITION] Pompiers en colère, Mépris de l’Etat, Usagers en danger!

[PETITION] Pompiers en colère, Mépris de l’Etat, Usagers en danger!

– Par Intersyndicale UNSA, CFDT, CGT, FA, FO –
/ Pétition adressée à la population /

Depuis le 26 juin dernier, les Sapeurs-Pompiers de France sont en grève suite à un mépris total de l’Etat envers notre corporation. 

Les Sapeurs-pompiers souffrent de leur manque d’effectif et de la sur sollicitation opérationnelle induite par les manquements des services de l’Etat (carence médicale, missions police…). En effectuant des missions de plus en plus diverses, les sapeurs-pompiers s’éloignent de leur cœur de métier et ce sont nos délais d’intervention qui sont rallongés au détriment de nos missions propres comme l’URGENCE, les risques vitaux et bien sur les FEUX.

Les sapeurs-pompiers sont le premier maillon de la chaîne de secours et le dernier rempart, la dernière réponse à toute la souffrance humaine et ce, sans aucune reconnaissance. En effet le métier de sapeur-pompier n’est pas reconnu comme métier à risque, ce qui a un incidence sur nos salaires et nos retraites.

Le manque de dialogue social vous met en danger!

Aujourd’hui, ce sont les sapeurs-pompiers qui ont besoin de vous. Merci

Réponse du Président à notre courrier sur le télétravail – 2 juillet 2019

Réponse du Président à notre courrier sur le télétravail – 2 juillet 2019

– COURRIER –

Le 3 juin 2019, L’UNSA-SDIS33 interpelait l’Administration sur la mise en place du télétravail en réseau pour certains métiers, utilisant les technologies de l’information et de la communication.
Découvrez ci-dessous la réponse du Président.

Inspection du SDIS 33 par des inspecteurs membres de la Mission d’Évaluation Périodique de la DGSCGC

Inspection du SDIS 33 par des inspecteurs membres de la Mission d’Évaluation Périodique de la DGSCGC

Compte-rendu sur le groupe de travail sur l’égalité femmes / hommes – 8 janvier 2019

Compte-rendu sur le groupe de travail sur l’égalité femmes / hommes – 8 janvier 2019

Rappel : La loi N° 2014-873 du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes est une loi française qui vise à combattre les inégalités entre les femmes et les hommes. Elle a été adoptée par le Parlement le 23 juillet 2014 et promulguée le 4 août 2014.

Le groupe de travail s’est réuni le 17 janvier 2019 en présence des OS, de la DRH et du chef du pôle
appui .

La réunion du 20 décembre n’a pas eu lieu en raison des contraintes de planning. C’est donc la première fois que le groupe de travail pouvait échanger suite à la venue de la mission égalité du Conseil Départemental (CD) le 27 novembre dernier.

 

Le tour de table a fait ressortir les points suivants :

 

  • Si cette mission doit être transposée au SDIS de la Gironde, il faut qu’elle soit concrète, suivie et surtout portée par la hiérarchie. Un seul et même Président c’est encourageant mais la Direction du SDIS doit également être porteuse d’un véritablement engagement et donner un vrai appui pour que ce projet y trouve toute sa place dans notre structure.
  • La mise en place d’une mission de ce type devra permettre de pérenniser les avancements et actions.
  • Les outils utilisés et la méthodologie employée qui nous ont été présentés vont être un support précieux car nombre d’orientations et d’objectifs du Conseil Départemental sont transposables en les adaptant au SDIS. C’est une véritable plus-value pour notre établissement. Un vrai gain de temps.
  • L’outil de diagnostic doit pouvoir libérer la parole. Il faut donc un véritable accompagnement. Les écueils rencontrés par le CD vont également nous aider à ne pas les reproduire.
  • La présentation de la mission et de l’outil de diagnostic aux agentes et agents du SDIS doit être encadrée.
  • Former, informer et déconstruire certains schémas appuieront la sincérité de la démarche.
  • Il y a déjà eu des changements mais cela doit continuer et perdurer dans le temps au travers des JSP par exemple.


    Prochaine réunion
    : le 05 mars 2019 avec une première présentation des indicateurs RH.

L’UNSA-SDIS33 défend vos droits

L’UNSA-SDIS33 défend vos droits

Toujours soucieux de défendre au mieux nos adhérents, nous vous proposons un nouvel outil qui vous apportera les conseils nécessaires et l’accompagnement de notre équipe juridique si vous êtes victimes d’une agression.

Nous avons donc créé un onglet « AGRESSIONS » sur le site et sur l’application UNSA-SDIS33.

– OUTIL AGRESSION –

Site Web & Application Mobile

« On ne voit les syndicats qu’en période d’élections !? »

« On ne voit les syndicats qu’en période d’élections !? »

Loin de ces préjugés, l’UNSA-SDIS33 vous présente une synthèse de travail des 4 dernières années.

Avez-vous droit à la GIPA (Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat) ?

Avez-vous droit à la GIPA (Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat) ?

GIPA

JORF n°0257 du 7 novembre 2018 : Décret n° 2018-955 du 5 novembre 2018 modifiant le décret n° 2008-539 du 6 juin 2008 relatif à l’instauration d’une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d’achat

et|icon_group|

Public concerné

Administrations, personnels civils de l’Etat, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics et des établissements publics de santé et militaire, personnels des cultes rémunérés par l’Etat dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de Moselle.

et|icon_search-2|

Objet

Prolongation en 2018 de l’indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d’achat.

et|countdown_timer_outline|

Entrée en vigueur

Le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.

et|icon_document|

Notice

Le décret proroge la garantie individuelle du pouvoir d’achat en 2018. Il fixe, dans ce cadre, la période de référence prise en compte pour la mise en œuvre de cette indemnité.

AVEZ-VOUS DROIT À LA GIPA ?

Utilisez le calculateur mis à votre disposition par l’UNSA Fonction Publique

[Concours] L’UNSA-SDIS de France demande plus de postes au concours interne de lieutenant 2ème classe

[Concours] L’UNSA-SDIS de France demande plus de postes au concours interne de lieutenant 2ème classe

Pour appliquer la filière de 2012, les Services Départementaux d’Incendie et de Secours ont exprimé de forts besoins en recrutements de lieutenants de 2ème classe. Pour y répondre, la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises a mis en place deux dispositifs au titre de l’année 2018 :

  1. Un examen professionnel, conformément à l’article 26 du décret n° 2012-522, pour 500 postes.
  2. Un concours interne, conformément à l’article 5 du décret n° 2012-522, pour 160 postes.

Force est de constater que la voie de l’examen professionnel ne permettra pas de pourvoir les 500 postes prévus puisque le nombre de lauréats devrait avoisiner la centaine. Déjà en 2017, 500 postes étaient à pourvoir au titre de l’examen professionnel et seulement 104 agents en avaient été lauréats.

En revanche, le concours interne est très prisé avec, à priori, plus de 3.500 candidats. C’est pourquoi, pour répondre aux besoins effectifs des SDIS, avec pragmatisme nous demandons au Directeur Général de la Sécurité Civile que le nombre de postes ouverts au titre du concours interne soit revu à la hausse de manière très substantielle : 500 postes au lieu de 160.

Rappelons que le nombre de lauréats au concours interne de lieutenant de 2ème classe ouvre des possibilités de nominations aux choix !

De plus, le peu d’attractivité de l’examen professionnel de lieutenant de 2ème classe n’est pas un phénomène nouveau. Cela relève d’une part de la nature des épreuves et d’autre part de la manière dont ces cadres sont employés dans les SDIS. A l’approche de la dernière année de mesures transitoires, nous avons demandé à la DGSCGC que les épreuves à venir soient recentrées sur ce que l’on attend d’un lieutenant de 2ème classe et qu’il soit reprécisé aux SDIS le cadre d’emploi qu’ils doivent y occuper.

Retours sur la réunion avec le commandement du SDIS 33 – 19 juillet​ ​2018

Retours sur la réunion avec le commandement du SDIS 33 – 19 juillet​ ​2018

Ce 19 juillet 2018, la Direction du SDIS de la Gironde recevait les organisations syndicales.

L’objet de la réunion était d’informer les organisations syndicales des dispositions qui vont être mises​ en œuvre pour combler le manque de personnel SPP.
En effet, suite aux futurs affectations et aux départs en retraites, il va rester 40 à 50 postes vacants principalement au sein du groupement centre.
​​
– 8 caporaux vont arriver par voie de mutation en septembre 2019
– 32 stagiaires caporaux seront recrutés dès février prochain et sortiront de la FI en mai 2019
​-​ 32 autres stagiaires caporaux seront recrutés au deuxième semestre 2019

L’effectif du corps ​devrait ​augmenter également de 150 agents, recrutés sur 3 ans, sous réserve des nouveaux financements.​

Pour palier au déficit de SPP, le SDIS 33 a décidé de recruter 40 contractuels qui bénéficieront d’un premier contrat de 4 mois du 01/09/18 au 31/12/18.
Puis 40 ​nouveaux contrats du 01/01/19 au 30/04/19 seront également signés.

Ces postes seront ouverts​ aux SPV du SDIS 33 en priorité. Les chefs de groupement vont organiser le recensement des agents SPV intéressés dès la semaine prochaine.
​Les lieux d’affectation seront arrêtés la semaine prochaine en fonction des mutations des caporaux SPP actuellement à l’étude.
Les SPV intéressés devront faire acte de candidature, ils ne feront pas l’objet d’un entretien de sélection et le choix se fera sur l’avis des chefs de groupement.
Ces contractuels prendront le cycle de travail des SPP en fonction de leur centre d’affectation.

Dès le mois de janvier 2017 nous écrivions aux élus du conseil d’administration dans leur mairie pour les alerter sur le besoin de recrutement.

Pour l’UNSA-SDIS33, cette mesure provisoire est nécessaire vu l’urgence de la situation.

Nous avons demandé à l’administration d’être vigilante sur les fonctions afin que les SPP conservent les fonctions de chefs d’agrès, hormis éventuellement celle de chef d’agrès VSAV.

hello