Lancement de l’expérimentation des caméras piéton au SDIS de la Gironde

Lancement de l’expérimentation des caméras piéton au SDIS de la Gironde

Suite au groupe de travail et pour lutter contre les agressions que les sapeurs-pompiers subissent presque quotidiennement, le SDIS de la Gironde participe à l’expérimentation de caméras piéton à l’instar de la police nationale.

[CONCOURS] Liste des lauréats de l’examen professionnel de lieutenant de 2ème classe

[CONCOURS] Liste des lauréats de l’examen professionnel de lieutenant de 2ème classe

 

 

 

 

Résultats Concours

Vous trouverez ci-dessous la liste des lauréats de l’examen professionnel de lieutenant de 2ème classe

[COMMUNIQUE INTERSYNDICAL] 6 mois de mobilisation, fini la balade !!!

[COMMUNIQUE INTERSYNDICAL] 6 mois de mobilisation, fini la balade !!!

Suite à la réunion de l’intersyndicale qui se tenait à Paris ce jour, veuillez découvrir ci-dessous le communiqué …

Retours sur le comité technique du 27 novembre 2019

Retours sur le comité technique du 27 novembre 2019

 Le comité technique du SDIS 33 a examiné les dossiers suivants :

1/ Le comité technique a débattu sur les compensations et/ou indemnisations des interventions sur période d’astreinte.

Deux catégories de personnel sont concernées :

  • les sapeurs-pompiers professionnels
  • le personnel de la filière technique

L’UNSA-SDIS33 a engagé le sujet en sensibilisant l’établissement sur le fait que le personnel était attentif à cette question et aimerait pouvoir conserver le choix entre être rémunéré ou pouvoir récupérer en heures. Cette attente forte s’est exprimée notamment par les officiers, chefs de groupe et chefs de colonne.

L’UNSA-SDIS33 a également soulevé la situation des agents logés qui n’étaient pas rémunérés du fait de cet avantage mais qui pouvaient prétendre à récupération d’heures.

La réponse de l’établissement a été sans équivoque en expliquant d’une part, que l’administration souhaite harmoniser les régimes d’astreintes quel que soit le statut des agents et d’autre part, que chacun est libre de choisir d’être logé ou pas, en acceptant les avantages et les inconvénients qui s’y rattachent.

L’UNSA-SDIS33 a voté « Contre » le choix fait par l’administration de compenser financièrement les astreintes effectuées par les sapeurs-pompiers professionnels en écartant la possibilité d’une récupération en heures.
Et bien que la réglementation relative aux astreintes effectuées par les agents de la filière technique instaure la rémunération de celles-ci, l’UNSA-SDIS33 s’est abstenu sur ce dossier, dans un esprit de solidarité avec les collègues PATS concernés.

2/ Le comité technique a examiné les modalités d’organisation des élections des représentants du personnel de la CATSIS et du CCDSPV suite aux élections municipales en 2020.

3/ Le comité technique a ensuite pris connaissance des jours de fermeture de l’établissement retenus au titre de l’année 2020, à savoir :

==>> le 22 mai

==>> le 1er juin

==>> le 13 juillet

Points particuliers :

==>> Monsieur Jacolot a annoncé le remplacement des téléphones portables en faveur d’une téléphonie plus moderne dans l’aspect et dans la technologie, effective dès 2020.

==>> Mme Piron a sensibilisé les membres présents sur un sujet qui sera débattu dans un comité technique ultérieur, à savoir le reclassement (Période de Préparation au Reclassement – PPR) de tout agent dont l’état de santé (physique et / ou mental) ne lui permet plus de remplir les fonctions correspondant aux emplois de son grade, quelle que soit l’origine de son inaptitude.
Ces périodes de préparation au reclassement s’effectueront en partenariat avec le centre de gestion par voie de convention.

 

Il conviendra d’être vigilant quant à l’accompagnement proposé à chacun de nos collègues afin de préserver un niveau de vie équivalent sur les postes proposés suite à leur inaptitude.

Groupe de travail égalité femmes/hommes – 21 novembre 2019

Groupe de travail égalité femmes/hommes – 21 novembre 2019

 

Le groupe de travail égalité femmes hommes s’est réuni le 21 novembre dernier.

Un diagnostic quantitatif sur le base des données de 2018 a été finalisé et présenté en CT  le 12 novembre dernier.
Ce diagnostic constitue un point étape et servira de base pour le suivi quantitatif à venir.
Le prochain diagnostic sera fait courant du 1er trimestre 2020, sur la base des chiffres de 2019. Il sera ainsi présenté lors du 1er CT de 2020 et permettra un comparatif entre les 2 années (vous trouverez le document présenté ci-dessous).

Pour l’étape suivante, un stagiaire en master de psychologie va être recruté avant la fin de l’année. Il sera en charge de réaliser un diagnostic qualitatif .

A l’issue de ce dernier, un plan d’actions  et un plan de communication pourront être mis en place.

Le groupe de travail a commencé à réfléchir sur ce qui pourrait être fait :

  • une campagne d’information sur le respect
  • une campagne sur le harcèlement , voir notamment ce qui se fait dans d’autres SDIS et/ou d’autres collectivités car le protocole est assez lourd à mettre en place.
  • comment pourrait on attirer plus des jeunes femmes à passer  les concours ?

Le travail du stagiaire sera un vrai soutien pour répondre à ces interrogations.

Une prochaine réunion est prévue début 2020

Motion de soutien aux sapeurs-pompiers de Gironde

Motion de soutien aux sapeurs-pompiers de Gironde

Depuis fin juin, les Sapeurs-Pompiers sont en grève, en Gironde comme dans le reste de la France, afin d’obtenir des moyens supplémentaires, la reconnaissance des risques de leur métier et une meilleure organisation des services publics de santé.

En effet, cela fait plusieurs années que les soldats du feu girondins, qu’ils soient volontaires, ou professionnels, assument un nombre croissant d’interventions. Leur nombre est passé de 80 000, en 2007, à 138 000, pour l’année 2018, soit près de 400 interventions quotidiennes. Ils pallient aux manques de l’état, en accomplissant des missions parfois éloignées de leur cœur de métier.

Le dévouement remarquable de ces Sapeurs-Pompiers doit être salué à sa juste valeur. En effet, ils ont été sur tous les fronts, au cours de l’année écoulée, et notamment pour porter assistance aux blessés, lors des manifestations des gilets jaunes ou à la suite d’événements climatiques.

Ils sont ainsi intervenus à plus de 500 reprises, lors de la nuit du 1er au 2 novembre dernier, notamment dans le Médoc, sur le Bassin d’Arcachon et sur le territoire de la métropole, lorsque la tempête Amélie a soufflé sur la Gironde.

Outre la hausse du nombre des interventions, les Sapeurs-Pompiers girondins sont également confrontés à de multiples agressions (menaces, insultes, crachats, coups), notamment fin octobre, où trois pompiers girondins ont été menacés de mort par un homme armé d’un couteau de boucher.

L’an passé, dans notre département, 678 pompiers ont été agressés au cours de 169 interventions (source : France Bleu Gironde). Ces agissements intolérables, à l’encontre de celles et ceux qui assurent la sécurité des Girondin(e)s au quotidien, doivent être sévèrement réprimandés.

Dans ce contexte, il est donc nécessaire que le SDIS33 puisse bénéficier de moyens humains et financiers accrus pour continuer d’assurer ses missions au service de la population.

C’est pourquoi, les élu(e)s du Conseil départemental de Gironde tiennent à renouveler leur entier soutien et à témoigner de leur reconnaissance au personnel du SDIS33. Ils apportent également leur soutien à la demande des Sapeurs-Pompiers concernant la reconnaissance des risques de leur métier. Enfin, considérant l’engagement unanime des collectivités locales qui financent le SDIS ; le Département, Bordeaux-Métropole et les différentes Communautés de communes ; en faveur de ce service, les élu(e)s girondin(e)s demandent à l’Etat l’attribution de moyens supplémentaires, ainsi qu’une réforme du financement des SDIS ; avec la prise en compte de l’évolution démographique et de l’implantation de ces services ; pour le bon fonctionnement du Service Départemental Incendie et Secours de Gironde. Enfin à l’instar du département de la Mayenne nous demandons que les dépenses liées au SDIS soient retirées du calcul entrant en compte dans le « pacte de Cahors* ».

* Proposé par le gouvernement lors de la Conférence nationale des territoires à Cahors en décembre 2017, le « Contrat de Cahors » est le pacte financier entre l’Etat et collectivités.

Appel à la grève le 5 décembre 2019

Appel à la grève le 5 décembre 2019

L’intersyndicale de gironde et l’UNSA-SDIS de France appellent à la grève le 5 décembre prochain …

[COMMUNIQUE] L’intersyndicale envoie un courrier au ministre de l’Intérieur – 14 novembre 2019

[COMMUNIQUE] L’intersyndicale envoie un courrier au ministre de l’Intérieur – 14 novembre 2019

Suite à la réunion du 14 novembre dernier avec le Ministre de l’intérieur et les financeurs, l’intersyndicale vient d’envoyer un courrier au ministre de l’Intérieur, Monsieur CASTANER Christophe.

Retours sur le CHSCT du 8 novembre 2019

Retours sur le CHSCT du 8 novembre 2019

Découvrez le compte-rendu du CHSCT du 8 novembre 2019 …

Synthèse du groupe de travail sur les agressions des sapeurs-pompiers sur opération – Courrier du Président du SDIS 33 – 4 novembre 2019

Synthèse du groupe de travail sur les agressions des sapeurs-pompiers sur opération – Courrier du Président du SDIS 33 – 4 novembre 2019

Vous trouverez ci-dessous le courrier du Président du SDIS 33 ainsi que le document synthétique des dispositions qui vont être mises en œuvre après un travail collectif de toutes les organisations syndicales.

L’UNSA-SDIS33 a été partie prenante de ce travail et force de propositions durant les dix mois de travail.

Nous restons à votre disposition pour plus d’informations.